21 Octobre 2019 : Un requin parata en cause dans l’attaque d’une jeune femme de 35 ans en polynésie

Parata pour les polynésiens : traduisez requin longimanus, une espèce océanique à aileron blanc

Je vous laisse juger par vous même de cette information

Une touriste de 35 ans a subi de graves mutilations lundi lors d’une attaque de requin en Polynésie française. Elle a eu les deux mains sectionnées ainsi que le sein gauche arraché. L’attaque est survenue sur une zone où les touristes, encadrés par des guides, profitaient de l’observation d’un groupe de baleines et de globicéphales (de la famille des delphinidés). 

“On voit souvent des parata dans ces conditions”, explique un professionnel du tourisme cité par la presse polynésienne. “Les parata suivent les bancs de globicéphales parce qu’ils mangent leurs excréments. Donc quand on voit des globicéphales, on sait qu’il y a sans doute des parata pas loin, le requin opportuniste a isolé la nageuse du groupe pour l’attaquer…”

La dernière attaque en polynésie remontait à 1972 … Et c’est ici encore un problème de casse-croûte !